À travers l’océan - Oudjama Santo

Mon blogue

À travers l’océan

À travers l’océan - Oudjama Santo

« À travers l'océan »est le titre du dernier roman dont j'achève l'écriture. Je suis écrivain, et les titres de mes romans ont toujours une allure philosophique, qui permet la réflexion et l'imagination quant au contenu du livre en lui-même.

Après tout, on peut être bon écrivain, mais il faut aussi savoir vendre ce que l'on écrit, sous peine d'être un jour privé de sa passion. Bien évidemment, les éditeurs sont là pour vous épauler, parfois même, vous faire de nombreuses propositions de titre et d'image qui va illustrer le propos. Aussi, ils peuvent vous proposer des choses sympathiques, mais la plupart du temps, on dirait qu'ils n'ont pas lu le livre, ou encore, ne se sont pas renseignés quant au sujet de celui-ci.

Alors je cherche, pendant des jours, des semaines, voir parfois, pendant toute la durée de la phase d'écriture pour trouver un titre qui représentera parfaitement le contenu de mon livre. Je n'ai tout de même pas passer de nombreux mois, et parfois de nombreuses années à écrire mon livre pour lui donner un titre à la va-vite. Je n'ai tout de même pas une simple voiture à vendre, dans quel cas la vente est simple et claire, puisque l'objet que l'on voit est celui qu'on achète. C'est un peu comme un de mes amis qui vend des remplacement toiture salaberry-de-valleyfield. Il faut que le client puisse imaginer le résultat, car ce n'est pas juste les belles paroles qui feront qu'il choisira l'entreprise pour laquelle travaille mon ami. 

Dans le cas d'un livre, c'est un tout autre processus. Il faut certes donner envie au lecteur d'acheter le livre, mais en fait, il faut surtout lui donner envie de le lire, ce qui n'est pas tout à fait la même chose. Le lecteur peut sans doute s'attarder sur le résumé, mais au premier abord, il sera surtout attiré par l'esthétique du livre ainsi que son titre généralement bien visible.

Vous l'aurez compris, vendre un livre, c'est un tout, en dedans comme en dehors.